.

Samedi 14 avril - à la salle des fêtes de Saint-Pardoux

17h : contes "Les chemins se font pas après pas..."

par Mo Caleca

https://www.mocaleca.net/

Samedi 14 avril - à la salle des fêtes de Saint-Myon

15h : projection du film "Femme paysanne"

de René Duranton

Par la présence de Renée Bagelet, dernère bouvière Française, René Duranton rend un vibrant hommage à toutes les femmes paysannes de Frances et du monde entier.

Beaucoup d'humour, beaucoup de souffrance, ainsi va la vie de Renée, 72 ans, qui dès l'âge de 8 ans garde les vaches.

Le mari fumait, buvait et courait les jupons alors dehors !

Il vaut mieux rester seule que mal accompagnée !

La terre, sa terre, elle la connait bien, elle en a seulement 4 ha, un peu juste pour ses 8 vaches, ses 80 poules, sa trentaine d'oies sans compter les canards, les lapins, etc.



Le soir, après avoir allumé la cheminée, elle sort le rouet et tisse la laine ou tricote un pull.

Pas besoin de tracteur, elle laboure avec ses vaches. Pour les foins, elle "fait" le char et sans aucunes manoeuvre recule l'attelage dans la grange.

Elle taille et traite ses 3 000 m² de vigne. Le repas des vendanges se termine tard dans la nuit, au son de l'accordéon.

Sous le poids du joug, l'usure de son coprs commence a se faire sentir, mais même dans la duleur et la fatigue, un sourire jaillit comme un rayon de soleil et efface les nuages environnants.

Sa mère l'a ainsi formée, depuis le lever jusqu'au coucher de soleil, tous les jours, par tous les temps, elle prend le manche, c'est la dure condition de FEMME PAYSANNE.

 

site internet : http://www.reneduranton.fr/resume-femme-paysanne.html

Vendredi 13 avril - A la Passerelle (commune de Pouzol)

20h15 (1ère partie) : lectures à trois voix de Paul-Henry-Vincent,

Frédérique Chassaniol et Dominique Mottet, accompagnées d'un musicien

21h : Théâtre "Check'In Tchekhov"

par la Cie du Jardin

Venez rire avec Anton Tchekhov !

C’est le pari de La Compagnie du Jardin.

« Check In, Tchekhov » où plusieurs comédies en un acte sont mixées pour en sortir un cocktail à la russe, et passer du rire aux larmes, en un éclair !

PRESENTATION :

Pourquoi se lancer dans l’exploration d’un auteur tel que Tchekhov ?

A la seule évocation de son nom, le public craint que le spectacle ne s’adresse qu’à une « élite initiée », que ce ne soit que du théâtre dramatique…

Ce sont précisément ces caractéristiques que la Compagnie du Jardin a voulu « casser ».

Tel est l’objectif de ce spectacle : Prouver que Tchekhov est accessible à tous, démontrer qu’il peut aussi être drôle, et le moderniser sans tomber dans un théâtre… si contemporain que plus personne ne comprend rien !

Les personnages sont parfois détournés. Le travestissement, comme à chaque production de la Compagnie du Jardin, est présent. Mais le texte est scrupuleusement respecté.

Notre pari : faire re-découvrir un auteur russe dramatique, des textes avec une oreille nouvelle, en s’amusant, avec une mise en scène délirante et innovante.

Venez parier avec nous !

site internet : http://www.lacompagniedujardin.fr/check-in-tchekhov

Vendredi 13 avril - à la Passerelle (commune de Pouzol)

10h30 et 14h : spectacle "Les Aventures de Saber, le dromadaire"

par Hassen Ayeche

Saber le dromadaire avait entendu de son grand-père que le désert, dans les temps reculés, était un grande étendue bleutée où le vent dessinait les vagues comme les dunes.
Depuis, il ne cesse de rêver de rencontrer la mer .
Il part à l'aventure, riche de périples et de rencontres ….


Ce spectacle présente le parcours initiatique d'un dromadaire où le sens profond est l'acceptation de l'autre dans ses différences pour mieux vivre ensemble .
Richement accompagné d'instruments de musique originaux.

Conte tout public

Durée: 45 minutes

(https://www.spectable.com/les-aventures-de-saber-le-dromadaire-par-hassen-ayeche/343654)

 

Un voyage initiatique, accompagné par Ayeche Hassem, Riomois, qui propose cette création originale depuis 2007. Saber le dromadaire va au bout de ses rêves pour trouver la mer, au-delà du désert.

Une ambiance poétique et intime, dont les étapes sont ponctuées par des instruments traditionnels comme le gongoma, formé d'une calebasse et de lames de scie ; le bol tibétain, le tambour d'océan ou encore le balafon du peuple Mandingue. Ces instruments ont apporté un vrai rythme à l'histoire et attisé la curiosité des enfants pour ces sonorités différentes.

(Extrait de https://www.lamontagne.fr/chapdes-beaufort/2016/01/14/un-voyage-initiatique-pour-les-enfants-avec-saber-le-dromadaire_11737815.html)

Vous êtes ici : Accueil Festival Ernest Monpied Spectacles 2018